• Stop-Pub

    1/3 des boîtes bruxelloises disent : “non à la pub” ! une liberté qui a son prix…

    Les derniers recensements d’octobre 2020, indiquent que 191 100 boîtes aux lettres sont équipées de l’autocollant anti-publicité à Bruxelles (soit 32 % de l’ensemble des boîtes aux lettres).

    Le site de Bruxelles Environnement1, mis à jour le 31 mars 2020, indiquait jusqu’à présent que 16 000 Bruxellois avaient apposé l’autocollant « Stop Pub » et que 27 653 autocollants avaient été fournis par Bruxelles Environnement en 2019.
    4 682 exemplaires supplémentaires avaient été distribués depuis le début de l’année 2020.

    En réalité, en 2012, le nombre de boîtes aux lettres avec un autocollant était de 116 000. Le site web de Bruxelles Environnement qui n’avait pas été mis à jour et contenait quelques coquilles, mentionne désormais le nombre correct de boîtes aux lettres.

    Ces questions n’auront donc pas été vaines…

    Le principe du pollueur-payeur

    Du moins en théorie il semble que le principe instauré par la directive-cadre de l’UE relative aux déchets (directive 2008/98/CE)1, ne soit pas appliqué. et il est légitime de s’interroger sur l’origine du financement de l’opération.
    Le Ministre a confirmé qu’il existe un fonds papier qui peut être utilisé pour financer le secteur, mais ce fonds n’a pas été utilisé pour la campagne anti-publicité. Des négociations sont en cours avec l’industrie pour approuver le financement et la distribution.

    Je ne manquerai pas de suivre ce point pour le moins interpellant.

    Un support presque éco-responsable

    Concernant les matériaux utilisés pour l’autocollant, le maximum semble avoir été fait. Destinés pour la plupart à un usage extérieur, excepté dans les cas particuliers des halls d’immeubles, ils doivent résister aux intempéries (humidité, UV). Ces critères sont importants pour garantir une durée dans le temps et éviter de devoir les remplacer rapidement. Les autocollants anti-publicité sont imprimés à l’encre végétale mais sur du vinyle (plastique), car c’est le seul matériau qui résiste aux intempéries.

    Respect et résultats

    Malgré l’autocollant Stop Pub, 976 plaintes ont été reçues en 2016, 757 en 2017, 749 plaintes en 2018, 646 en 2019 et 366 plaintes au 09/10/2020 !

    Chaque plainte jugée recevable est enregistrée via le site internet de Bruxelles Environnement et une analyse des plaintes est effectuée plusieurs fois par an.

    S’il est étonnant que les plaintes ne soient pas traitées dès leur réception, Bruxelles Environnement a ses raisons.

    La procédure prévue veut qu’un suivi soit donné lorsque l’on reçoit plusieurs plaintes, venant de plusieurs personnes différentes, sur une période donnée afin que le courrier ait un impact réel et un véritable poids si un procès-verbal doit être rédigé. En effet, en vue des procédures prévues par le Code de l’Inspection en ce qui concerne la rédaction d’un procès-verbal et l’infliction d’une éventuelle amende administrative alternative, Bruxelles Environnement a évalué que la poursuite sur la base d’un ensemble de plaintes offre les meilleurs garanties sur le respect des procédures et est donc la plus efficace.

    Les sanctions et le suivi

    40 dossiers d’inspection seraient en cours de traitement au sein de la division inspectorat et sols pollués de Bruxelles Environnement. Bruxelles Environnement a actuellement 32 dossiers d’inspection ouverts dans lesquels des avertissements et des lettres de mise en demeure ont été rédigées. De plus, 52 autres sociétés sont surveillées attentivement et un dossier d’inspection pourrait être ouvert en cas de plaintes persistantes.

    Il y a eu 14 seulement amendes administratives depuis 200, ce qui représente un montant total de 14 406 €. L’ensemble des amendes a été payé, à l’exception de deux dont le dossier a été envoyé au SPF Finances.

    Concernant les années 2013 et 2015

    Année Montant
    2011 625 EUR / 625 EUR / 625 EUR
    2012 375 EUR / 625 EUR /1.125 EUR /1.250 EUR
    2011 625 EUR / 625 EUR /625 EUR
    2013 ?
    2014 1.250 EUR
    2015 ?
    2016 698 EUR / 1.125 EUR
    2017 1.883 EUR / 1.500 EUR
    2018 1.350 EUR
    2019 1.350 EUR

     

    Riposte des pro-pub ou simple vandalisme ?

    Une vingtaine de boîtes aux lettres “anti-pub” ont été vandalisées à Bruxelles2 3 et plusieurs communes sont touchées. Des autocollants “Stop Pub” ont été arrachés ou tagués. Ces actes de vandalisme touchent aujourd’hui également les boîtes aux lettres des immeubles d’appartements.

    Le suivi des plaintes déposées auprès de la police ne relève pas de la compétence de Bruxelles Environnement. BE informe les plaignants de ce vandalisme, de la possibilité de porter plainte à la police et leur fournit un nouvel autocollant.

    BE ne dispose pas d’information précise concernant le type de logement touché. Les plaignants indiquent qu’il s’agit d’une maison ou d’un appartement. Il n’a été fait aucune mention du fait qu’il s’agisse d’un bien appartenant à la SLRB.

     


    1 STOP Pub : moins de papier dans la boîte aux lettres. màj 31/03/2020
    2 Une vingtaine de boîtes aux lettres “anti-pub” vandalisées à Bruxelles. RTBF avec Agences 04/03/2020
    3 Belga.Qui s’acharne sur les boîtes aux lettres bruxelloises ? L’Avenir, 04/03/2020

Comments are closed.