• Question orale concernant le nouveau plan d’action de Forest National

    Le mercredi 22 avril dernier, nous apprenions que la direction du groupe Sportpaleis avait dévoilé son nouveau plan d’action concernant l’avenir de la salle de spectacle Forest National.

    Tel que je l’avais déjà évoqué le 31 mars dernier, l’exploitation actuelle de la salle de spectacle de Forest National pose de nombreux problèmes aux riverains. Si les nuisances sonores, véritable cauchemar des riverains avoisinants du site sont souvent évoquées, les problèmes de stationnement et de mobilité dans les quartiers avoisinants les jours de grands évènements sont particulièrement aigus. De nombreuses mesures ont pourtant été mises en place par les gestionnaire de la salle ainsi que par les autorités communales et régionales ces dernières années afin de limiter au maximum l’ensemble de ces nuisances mais sans parvenir à endiguer les problèmes de mobilité et de stationnement dans les quartiers avoisinants. Pour rappel il s’agit notamment de l’octroi d’un « EventPass » donnant un accès gratuit aux transports de la STIB, de la mise à disposition du parking de dissuasion Stalle,  de parkings privés, du renforcement des dessertes de la STIB ou encore de la promotion du covoiturage.

    Pour réduire les nuisances rencontrées par les quartiers avoisinants en matière de mobilité, la communication de la direction de Forest National mettait notamment en avant l’adoption d’un principe de places numérotées afin d’éviter que le publique ne s’amasse de longues heures à l’avance aux abords de la salle. Ce principe plaira sans nul doute aux fan désirant assister assis aux spectacles et concerts, mais leur permettre d’arriver 30 minutes à l’avance seulement n’apportera aucun bénéfice en terme de mobilité, et probablement le contraire…En outre, dans le cadre de concerts destinés à un public jeune, je doute que des sièges numérotés seront installés dans la fosse se situant devant la scène. Les personnes campant durant plusieurs heures, voire plusieurs jours, ne désire qu’une seule chose : se trouver au premier rang debout en communion avec leur chanteur préféré. Il est dès lors peu probable que de telles nuisances soient atténuées par l’installation de places numérotées aux abords de cette fosse.

    Force est par ailleurs de constater que les dispositifs évoqués (tels que la promotion des parkings de dissuasion ou du covoiturage) existent déjà et n’ont pas permis – jusqu’alors- de juguler les problèmes majeurs constatés en terme de mobilité et de stationnement.

    Dans leur communication, les gestionnaires ont également fait part de leur projet de modernisation de la salle ; du remplacement des sièges vétustes, de l’ajout de sanitaires supplémentaires, de la rénovation des cages d’escalier, etc. L’ensemble de ces mesures nécessiterait néanmoins un nouveau permis d’urbanisme espéré pour juin 2015, ainsi qu’un nouveau permis d’environnement.

    Considérant le délai évoqué, nous supposons le projet relativement aboutit.

    Dès lors, je souhaite vous poser les questions suivantes ;

    -En réponse à ma précédente interpellation, vous nous aviez informé que les gestionnaires de la Salle n’avaient pris contact avec Bruxelles Environnement que de manière informelle concernant le projet de modernisation du site. Avez-vous reçu d’avantage d’informations concernant le nouveau plan d’action proposé ?

    -L’augmentation capacitaire de 25% est-elle toujours d’actualité. Avez-vous plus d’informations à ce sujet ?

    -En matière de mobilité, les parkings de dissuasion, les transports en commun gratuits ou la promotion du covoiturage, tels qu’évoqués dans leurs déclarations, existent déjà et ne parviennent pas à résoudre les problèmes de mobilité et de stationnement dans les quartiers périphériques. Dès lors, quelles sont les nouvelles mesures proposées par la direction de Forest National pour pallier ces problèmes de mobilité et de stationnement ?

    -Enfin, les demandes pour un nouveau permis d’urbanisme et un nouveau permis d’environnement ont-elles été introduites ?

    Réponse de la Ministre :

    Dans sa réponse, la Ministre a rappelé que la direction de Forest National n’avait pris contact avec Bruxelles Environnement que de manière informelle. L’absence d’un plan de circulation en sortie du site a notamment été soulevée par Bruxelles Environnement. Pour l’instant, la Ministre nous a informé qu’aucune demande formelle de renouvellement du permis d’environnement n’avait été demandée par la direction de la salle. La nouvelle direction de Forest National dispose d’un permis jusqu’en 2021. Dès lors, pour le moment la Ministre ne dispose pas d’avantage d’informations. Si un nouveau projet concret devait être présenté par la direction de Forest National, il devra faire l’objet d’un rapport d’incidences démontrant l’efficacité des mesures prévues en matière de bruit, de mobilité et de sécurité. Or,actuellement, les mesures qui ont été mises en place de ne permettent pas d’endiguer les différentes nuisances provenant du site.