• La Région se lance dans un roadshow européen pour promouvoir ses nombreux atouts!

    Ce mercredi 19 avril, j’ai interpellé notre Ministre-Président Rudi Vervoort concernant la nouvelle campagne internationale de promotion de la Région de Bruxelles-Capitale pour laquelle le Gouvernement bruxellois a récemment attribué à l’agence Wunderman Bruxelles un budget de 4 millions d’euros.

    En collaboration avec Visit.brussels, cette action de promotion devrait permettre la valorisation des nombreux atouts que compte notre Région sur le plan international que ce soit en matière touristique, culturelle ou professionnelle. Depuis le Lockdown et les attentats de Bruxelles, la Région s’est montrée particulièrement proactive pour redorer l’image de Bruxelles à l’étranger.

    Les différentes initiatives dont notamment Call Brussels, Brussels in summer et Make.brussels ont permis à la Région de se relever, doucement mais sûrement. Elles ont été unanimement saluées. Si l’activité touristique à Bruxelles, qui représente une composante essentielle de l’économie et de l’emploi bruxellois, n’est pas encore revenue à son niveau d’avant les attentats, il n’en reste pas moins que des signes positifs sont là.

    Ils témoignent en faveur de la relance. Il suffit, par exemple, de penser au bilan positif des plaisirs d’hiver et à l’augmentation de la fréquentation des hôtels bruxellois, fin 2016.

    Le Gouvernement a décidé de libérer un budget de 100 000 euros, en sorte d’effectuer un tour de plusieurs villes européennes dans le but, encore une fois, de promouvoir les atouts de la Région. Je tiens, bien évidemment, à saluer ce geste de pro-activité pour la défense, mais aussi la promotion de nos intérêts et c’est bien dans cet esprit de reconnaissance que je souhaite demander des informations complémentaires sur cette campagne de communication.

    J’ai posé un ensemble de questions à Rudi Vervoort:

    • Quels seront les organismes publics participants au “road show”?

    • Quelle entité aura le rôle de coordonner cette action de terrain ?

    • Des entreprises privées prendront-elles part aux différents séjours?

    • Dans l’affirmative, quels secteurs d’activités ont été privilégiés?

    • Quels seront les atouts de notre Région qui seront mis en avant?

    • Quel est le message qui sera délivré à nos partenaires étrangers ?

    • Quelle est la stratégie de présence virtuelle de la Région sur les sites internet accessibles dans les pays-cibles ?

    • Une stratégie est-elle prévue avant, pendant et après les visites, notamment en profitant de rencontres, contacts et partenariats avec des blogueurs et autres influenceurs du web?

    • Quelles seront les actions concrètes menées durant ces campagnes promotionnelles de Bruxelles ?

    • La liste des villes à visiter est-elle déjà arrêtée et corollairement un agenda est-il déjà fixé ?

    • Comment s’établiront les contacts – et selon quelle stratégie – avec l’agence Wunderman ?

    • Cette nouvelle opération de communication inclura-t-elle à nouveau des actions permettant aux Bruxellois eux-mêmes de défendre et de promouvoir eux-mêmes les atouts de notre Région, à l’instar de la campagne Call Brussels?

    Dans sa réponse, Rudi Vervoort a redit combien le Gouvernement a voulu prendre la mesure des impacts multiples des événements tragiques de novembre 2015 et de mars 2016. Et il s’avère que la relance économique est au rendez-vous, comme le mentionnent plusieurs indicateurs économiques.

    Les effets sont là et les mesures semblent pertinentes, mais il ne faut relâcher ni les efforts ni la dynamique.

    En 2017, il y aura la campagne d’images positives liées à Bruxelles et bien sûr le « road show ». Les deux seront liés. Il y aura aussi des formes d’ambassades bruxelloises où l’on mettra en évidence des personnalités et des acteurs de la vie bruxelloise pour vanter les atouts de Bruxelles, ses potentialités et son importance sur la place mondiale des grands événements.

    Le Ministre Président a déjà annoncé Paris le 2 mai, Londres en septembre, l’organisation des Brussels Days à Berlin en octobre et en fin d’année à Barcelone. Plusieurs partenaires privés participeront, ils seront issus du milieu des affaires touristiques, pour mettre en évidence la culture, les identités bruxelloises multiples et diverses, le foisonnement, la richesse de la créativité, sur des plans différents, comme par exemple ceux de du tourisme culinaire.

    Des sites web seront mobilisés en mobilisant l’espagnol, l’italien et l’allemand. Rudi Vervoort s’est engagé à mettre toute son énergie pour être un facilitateur et un médiateur de ces rencontres culturelles, économiques, touristiques dans des grandes villes européennes qui ont d’ailleurs été elles-mêmes impactées par les attentats. C’est donc dans un esprit de collaboration que les villes pourront s’en sortir.

    J’ai demandé au Ministre Président qu’il me transmette une vision plus chiffrée des missions, ce à quoi il s’est engagé.

    Je l’ai aussi encouragé à déployer les interactions entre tourisme de loisirs et tourisme d’affaires parce que dans ces créneaux Bruxelles jouit d’une image internationale forte, avec une haute capacité d’accueil.

    J’ai aussi demandé s’il y avait une stratégie par rapport aux blogueurs et il m’a été assuré qu’il y en avait une.

    Enfin, j’ai demandé quelles étaient les suites de notre campagne promotionnelle  au Japon. Il s’agit généralement de touristes au fort pouvoir d’achat. Le Ministre Président a expliqué que la ligne aérienne jouait un rôle considérable et devait être confortée. Mais ici il s’agit d’un tourisme d’affaires où Bruxelles est un point dans un ensemble de destinations où l’organisation est très fortement encadrée. La notion de circuit joue d’ailleurs un rôle considérable, dans le cas des Japonais et des touristes asiatiques. Il faut dès lors promouvoir Bruxelles en tant qu’étape incontournable de ces trips européens. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait suggérer une traduction en chinois et en japonais du site Visit.brussels.

1 Comment

  1. Jonathan Giacomelli says: 8 juin 2017 at 15 h 36 minRépondre

    Une démarche pro active que nous saluons. Nous participerons avec plaisir à la promotion de Bruxelles, de ses talents et atouts à travers le Brussels Electronic Marathon