• Rendez-vous à la rentrée

    Au terme de ce mois de juillet et, avant de vous souhaiter, un bel été à la hauteur, je l’espère, de vos attentes, je voudrais revenir sur ces semaines qui ont suivi le résultat des élections du 26 mai et ont vu, samedi passé, la confiance accordée au nouveau Gouvernement bruxellois.
    Rappelez-vous : en janvier 1989, Bruxelles devenait une Région à part entière, avec des institutions adaptées à ses spécificités et capables de faire droit à sa complexité et à son identité propre.
    En mai, nous avons fêté les 30 ans de notre Région qui est d’ailleurs la seule configuration politique que j’ai connue puisque je suis plus jeune qu’elle 😉
    Et, depuis jeudi passé, grâce à la force de travail et l’intelligence de tous les négociateurs politiques, nous avons désormais une Déclaration de politique régionale et un Gouvernement avec une équipe forte, à l’image
    de notre Région, qui sera menée par Rudi !
    Nos débats, dans la suite des différentes déclarations politiques en fonction des entités de pouvoir, ont été très riches. Et nous voyons déjà se profiler les vrais enjeux de notre vie commune de demain : ils seront liés au logement et à la transition économico-climatique qui est notre autre urgence du moment.
    La vision de ce nouveau Gouvernement est réellement ambitieuse et au service d’une Région solidaire et inclusive où personne ne doit être laissé pour compte, et ce à toutes les échelles de la vie socio-économique,
    que ce soit dans nos quartiers, nos communes et dans toute la métropole.
    Rudi et son équipe ont donné un cap, avec des mesures solidaires et des changements de paradigmes qui sont très radicaux parce qu’il y a un véritable changement stratégique de logiciel dans l’approche structurelle des problèmes : aujourd’hui la précarité sociale et le non-emploi ne sont plus des tares ou des marques d’exclusion, ce sont des responsabilités dont l’État est aussi en charge.

    En 2025, la Région entrera dans son autonomie budgétaire avec la fin du mécanisme de solidarité nationale. Cette mandature aura donc une importance toute significative mais l’ambition des politiques qui vont être
    confirmées, complétées et créées nous permet de regarder cet horizon avec confiance et dans un esprit de solidarité. Avec aussi la fidélité aux principes d’une concertation sociale qui doit rester forte et d’une vision enrichie de la démocratie dont j’ai souvent dit, lors de la campagne électorale, qu’il fallait la réparer.
    Il y aura donc aussi une meilleure coordination citoyenne entre l’ensemble des acteurs, en sorte de vivre un sentiment fort d’appartenance à notre Région, et il y aura également une refonte radicale de nos modes de gouvernance dont vous savez qu’un m’est très cher : le décumul intégral !
    Durant cette nouvelle mandature, je continuerai le travail parlementaire au Parlement bruxellois - qui sera désormais présidé par notre ami et camarade Rachid Madrane - mais aussi au Sénat où je serai bien entendu vigilant aux grands débats institutionnels et éthiques que porte cette Haute assemblée.
    Rendez-vous donc à la rentrée pour relever ensemble tous ces défis et, où que vous soyez, je vous souhaite un bel été, à chacune et chacun de vous !

    Fraternellement,
    Julien