• Evras interpellation Barbara Trachte

    Vers une labellisation obligatoire des opérateurs EVRAS

    Au cours de cette première séance plénière de la legislature au parlement francophone, je suis revenu sur un sujet que j’ai souvent soulevé durant la précédente : les animations EVRAS (éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle) auprès des jeunes. Lire la suite

  • Des retards à prévoir dans la construction du nouveau métro bruxellois?

    Ce lundi 16, lors de la rentrée parlementaire du Parlement bruxellois, j’ai interrogé la Ministre de la Mobilité sur ce que le journal Le Soir, de ce week-end, évoquait que plusieurs recours en annulation, venant de riverains et d’association, étaient introduits contre le permis d’urbanisme octroyé pour la création de la station « Constitution » – future Station Toots Thieleman, dans le cadre du projet de la ligne 3 du Métro, pour lequel le Gouvernement s’est engagé à réaliser le tronçon Gare du nord – Bordet d’ici la fin de la législature.
    J’ai rappelé que le PS est très soucieux du développement du réseau de métro, d’autant plus que cette nouvelle législature redoublera d’efforts pour prolonger et conforter toutes les politiques en faveur d’une meilleure mobilité, plus verte, plus durable et intermodale.

    J’ai aussi rappelé que le PS veut soutenir la volonté du Gouvernement de prendre des mesures d’accompagnement et d’aide, en faveur des noyaux commerciaux qui sont et seront touchés par les travaux, afin de limiter les conséquences négatives des chantiers et de réaménager les zones de surface concernées par les travaux du métro, pour renforcer la qualité de vie dans ces quartiers.
    J’ai donc demandé à la Ministre quels seront les conséquences potentielles de ces recours sur le démarrage du chantier et sur le calendrier prévisionnel. Va-t-on assister à un nouveau dossier RER ?

    J’ai aussi demandé quel type de concertation avec les commerçants et les riverains elle comptait entamer, en sorte de planifier, informer et bien évidemment rassurer. Et puis, je lui ai aussi demandé quels sont les moyens de droit qui ont été invoqués.
    Dans sa réponse, la Ministre a précisé qu’il n’y a pas d’impact sur le calendrier, en raison de la nature des recours. Mais, elle reconnaît que Pour les riverains et les commerçants, il y a bien des défis à relever. Elle fait observer qu’il y a bien un Ombudsman de référence, des comités de concertation et un ensemble de réunions dont d’ailleurs tous les procès-verbaux sont en ligne sur le site Metro3.
    Enfin, la Ministre nous a annoncé que la prochaine réunion aura lieu le 24 septembre.
    Enfin, sur la nature des recours, ils invoquent le changement de nature du projet, le problème d’une étude d’incidence imparfaite et lacunaire, sur le plan des alternatives, et ils invoquent aussi une faiblesse sur le plan des mesures d’accompagnement qui ont été prévues !

    Dans ma réponse, j’ai redit combien la concertation planifiée était une exigence forte, tant au service d’une meilleure mobilité qu’à celui de nos concitoyens qui ont ce droit à l’information et l’accompagnement.
    Il est certain que comme nouveau Vice-président de la Commission mobilité, je suivrai ce dossier de très près.