• La filière de la pomme de terre n’a plus la patate… mais comment la soutenir en mangeant “Good Food” ?

    Durant cette crise, la presse s’est fait l’écho des difficultés rencontrées par la filière de la pomme de terre en période de pandémie, y compris à l’étranger. 1 2 3
    On y relaie l’appel aux belges à consommer des frites deux fois par semaine, afin de sauver les producteurs de pommes de terre. À l’origine de cet appel, une déclaration de Romain Cools, secrétaire général de l’organisme belge de l’industrie de la pomme de terre Belgapom :

    “Nous travaillons avec les supermarchés pour voir si nous pouvons lancer une campagne demandant aux Belges de faire quelque chose pour le secteur en mangeant des frites – en particulier des frites surgelées – deux fois par semaine pendant la crise des coronavirus.”

    Au delà de l’image d’Épinal et des clichés, se posent des questions économiques et sanitaires.

    Le problème est en grande partie dû à une baisse de la demande dans le secteur de la pomme de terre congelée, qui représente environ 75% de la transformation de la pomme de terre en Belgique.
    Les frites congelées appartiennent clairement à la catégorie des produits transformés et certainement pas à celles des produits frais et sains donc Good Food fait la promotion.

    J’ai donc demandé au Ministre ce qu’il pensait de cette situation compliquée…

    Dans sa réponde à ma question écrite, il m’a dit qu’a priori aucun producteur de pommes de terre situé en Région Bruxelles-Capitale ni hors de la région n’a sollicité l’aide du cabinet du Ministre.

    Contrairement à la Wallonie, aucune campagne de soutien au secteur de la pomme de terre en Région Bruxelles-Capitales n’a été réalisée ni même envisagée. Par contre, il est prévu une aide financière spécifique, sous la forme d’une prime, pour les entreprises actives dans la production primaire de produits agricoles et dans l’aquaculture en Région de Bruxelles-Capitale a été prévue.

    Concernant toutes les entreprises actives dans la production primaire, dont les pommes de terre, ce soutien à la production primaire est conforme à la stratégie Good Food.