Navigation

BOUGER

Des Bruxellois, des navetteurs et des visiteurs internationaux circulent dans notre Région en permanence.

Dans cette grande fourmilière, on compte trois millions de déplacements par jour ! Train, Métro, Tram, Bus, Voitures, Vélos ou à pied, ces modes de déplacement, se côtoient voire s’entrechoquent quotidiennement. A certaines heures, Bruxelles est proche de l’étouffement.

Ce constat est mauvais pour notre santé mais aussi pour notre économie.

Pour les navetteurs, la mobilité doit être pensée en fonction des entrées principales, via des axes structurants et avec des aires de parking et de transit interconnectées afin de limiter le nombre de véhicules

Une réflexion similaire doit être développée pour les transports par camion. Après le co-voiturage, le co-camionnage ?

En matière de mobilité, halte aux dogmatismes, aux discours idéologiques et démagogiques !  Ne soyons pas les ayatollahs de l’écologie : la voiture ne disparaîtra pas en un claquement de doigts.

 Pour certaines personnes, les transports en commun ne peuvent pas être l’unique moyen de transport. Au lieu de fermer les yeux sur ce constat, il vaut mieux l’intégrer et agir pour éviter au maximum les désagréments en matière de mobilité et d’environnement. De manière concommitante, l’investissement dans la recherche et developpement de carburants non-polluants et dans les véhicules propres doit être beaucoup plus soutenu par les pouvoirs pulics. Il est donc important d’adopter une approche globale et concertée, sans exclusives ni anathèmes.

Notre réseau de transport en commun doit continuer sa métamorphose.

Nos défis : sa densification et la limitation du temps d’attente lors des connexions. Assurons une couverture du territoire attentive à la spécificité des pôles emplois, des pôles scolaires et des quartiers résidentiels. Mettons en place une gestion optimalisée et modulée des horaires et des connexions accessible par wi-fi. Favorisons les liaisons entre la Région et sa périphérie par une meilleure collaboration entre les différents opérateurs de mobilité (STIB, TEC, De Lijn, SNCB). Et évaluons en permanence la qualité de l’offre de transport en étroite collaboration avec ses usagers.

Encourageons toutes les formes de mobilités alternatives : voitures au gaz naturel, voitures, vélos et scooters électriques, réseau proxibus, car sharing avec  des politiques tarifaires de stationnement préférentielles, des incitants à l’achat voire en leur offrant l’utilisation de bandes privilégiées.

Menons une politique de rénovation des stations en faveur d’une meilleure accessibilité, d’une plus grande multimodalité, avec le souci du confort des voyageurs.

 Exigeons du gouvernement fédéral les mêmes investissements au niveau des gares SNCB. 

Réaffectons et modernisons les gares sous-utilisées de la Région. Développons les actions en faveur des « portefeuilles mobilité » et incitons les innovations technologiques en faveur de nouveaux modes de paiements.

Soutenons toutes les initiatives en faveur de la mobilité des primo-employés et des stagiaires, en connexion avec le plan emploi.

Supprimons la limite d’âge de 25 ans pour l’obtention d’un abonnement scolaire, pour ne plus pénaliser les étudiants en reprise d’études.

Soutenons les politiques d’aide aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Nous devons veiller à améliorer leurs conditions de transports par le développement d’infrastructures plus spécifiques, une augmentation de la signalisation en braille et l’aménagement adapté des voies piétonnes.

Rendons le RER effectif au sein de la Région pour 2017 avec un plan densifié des cadences et une politique juste de tarification.

Pour une meilleure mobilité à Bruxelles il est important que nous valorisions l’ensemble du réseau ferroviaire bruxellois par un aménagement des gares et de leurs abords.

Soutenons les politiques d’aménagement des piétonniers urbains (axe Bruxelles-Midi vers Centre), pour parvenir à plus mobilité douce, avec une plus grande sécurité pour nos cyclistes (box-vélos sécurisés, primes pour vélos électriques, pass en faveur des mobilités multiples, etc.)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *