• Newb

    Soutien à la banque NewB par la Région de Bruxelles-Capitale

    Nous avons pu apprendre par la presse que NewB, le projet de banque éthique, locale, 100% tournée vers la transition énergétique et détenue par des Belges, va bientôt connaître son heure de vérité.

    Lire la suite

  • Notre fiscalité automobile doit indéniablement être adaptée aux objectifs environnementaux que nous menons.

    Notre régime actuel en matière de taxe de mise en circulation (TMC) est organisé d’une manière telle que celle-ci est dégressive en fonction de l’âge du véhicule : la mise en circulation d’une voiture récente économe en ressource est donc plus taxée qu’un véhicule plus ancien et plus polluant.

    Lire la suite

  • Rendez-vous à la rentrée

    Au terme de ce mois de juillet et, avant de vous souhaiter, un bel été à la hauteur, je l’espère, de vos attentes, je voudrais revenir sur ces semaines qui ont suivi le résultat des élections du 26 mai et ont vu, samedi passé, la confiance accordée au nouveau Gouvernement bruxellois.
    Rappelez-vous : en janvier 1989, Bruxelles devenait une Région à part entière, avec des institutions adaptées à ses spécificités et capables de faire droit à sa complexité et à son identité propre.
    En mai, nous avons fêté les 30 ans de notre Région qui est d’ailleurs la seule configuration politique que j’ai connue puisque je suis plus jeune qu’elle 😉
    Et, depuis jeudi passé, grâce à la force de travail et l’intelligence de tous les négociateurs politiques, nous avons désormais une Déclaration de politique régionale et un Gouvernement avec une équipe forte, à l’image
    de notre Région, qui sera menée par Rudi !
    Nos débats, dans la suite des différentes déclarations politiques en fonction des entités de pouvoir, ont été très riches. Et nous voyons déjà se profiler les vrais enjeux de notre vie commune de demain : ils seront liés au logement et à la transition économico-climatique qui est notre autre urgence du moment.
    La vision de ce nouveau Gouvernement est réellement ambitieuse et au service d’une Région solidaire et inclusive où personne ne doit être laissé pour compte, et ce à toutes les échelles de la vie socio-économique,
    que ce soit dans nos quartiers, nos communes et dans toute la métropole.
    Rudi et son équipe ont donné un cap, avec des mesures solidaires et des changements de paradigmes qui sont très radicaux parce qu’il y a un véritable changement stratégique de logiciel dans l’approche structurelle des problèmes : aujourd’hui la précarité sociale et le non-emploi ne sont plus des tares ou des marques d’exclusion, ce sont des responsabilités dont l’État est aussi en charge.

    En 2025, la Région entrera dans son autonomie budgétaire avec la fin du mécanisme de solidarité nationale. Cette mandature aura donc une importance toute significative mais l’ambition des politiques qui vont être
    confirmées, complétées et créées nous permet de regarder cet horizon avec confiance et dans un esprit de solidarité. Avec aussi la fidélité aux principes d’une concertation sociale qui doit rester forte et d’une vision enrichie de la démocratie dont j’ai souvent dit, lors de la campagne électorale, qu’il fallait la réparer.
    Il y aura donc aussi une meilleure coordination citoyenne entre l’ensemble des acteurs, en sorte de vivre un sentiment fort d’appartenance à notre Région, et il y aura également une refonte radicale de nos modes de gouvernance dont vous savez qu’un m’est très cher : le décumul intégral !
    Durant cette nouvelle mandature, je continuerai le travail parlementaire au Parlement bruxellois - qui sera désormais présidé par notre ami et camarade Rachid Madrane - mais aussi au Sénat où je serai bien entendu vigilant aux grands débats institutionnels et éthiques que porte cette Haute assemblée.
    Rendez-vous donc à la rentrée pour relever ensemble tous ces défis et, où que vous soyez, je vous souhaite un bel été, à chacune et chacun de vous !

    Fraternellement,
    Julien

  • #26 mai: mes priorités pour Bruxelles

  • Enfin un cadre légal pour les Salles de consommation à moindre risques en Région bruxelloise!

    En matière de Réduction des risques liés à l’usage de drogues, la Belgique est en retard sur tous ses voisins. Des Salles de consommation à moindre risque sont opérationnelles depuis une trentaine d’années en Europe et à travers le monde . En trente années d’existence, ce dispositif a démontré son efficacité. Les objectifs sont clairs : réduire les risques liés à la consommation de drogues, tisser ou retisser du lien social avec des publics fragilisés pour que, in fine, ces usagers puissent retrouver une certaine dignité dans leur quotidien.

    Lire la suite

  • Cuisinez-moi ! Retour de la Presse sur ma campagne pour les élections de ce 26 mai

  • Retournement de situation! Les voitures de ZipCar resteront à Bruxelles!

    Bonne nouvelle parue dans la presse ce mercredi: Zipcar continue à Bruxelles!

    Rétroacte: la nouvelle en avait surpris plus d’un en janvier dernier. Une trentaine de mois après sa création (septembre 2016) la société aux 250 véhicules partageables annoncait quitter le territoire bruxellois et laisser ses utilisateurs pantois. Phénomène aussi catalan et parisien, soulignait alors dans la presse le Ministre de la Mobilité Pascal Smet, suspectant des  raisons économiques dépassant le seul contexte bruxellois.

    Lundi, j’ai pris l’initiative d’interpeller le Ministre Smet sur les impacts éventuels de cette annonce en matière de contrôle, de gestion et de régulation de la mobilité régionale. L’enjeu est important. Gouverner, c’est prévoir. La mobilité doit devenir réellement durable, responsable et éco-sociale. Le Pouvoir politique doit pouvoir fonder les devoirs et les obligations des opérateurs de mobilité. Comment? Via le développement d’une connaissance fine de ce qu’apporte telle ou telle offre de mobilité, tant publique que privée.

    Lire la suite

  • Julien Uyttendaele demande un cours d’éducation sexuelle sans tabous dans toutes les écoles

    L’information et la prévention en matière de vie affective et sexuelle dans le secteur de la jeunesse est pour moi une préoccupation essentielle. En juillet 2012, le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a voté l’inscription de l’EVRAS dans les missions de l’école: “l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle” est donc une obligation pour toutes les écoles de Wallonie et de Bruxelles. Où en sommes-nous?

    Lire la suite

  • +330% d’incidents liés aux automates GO STIB depuis 2015: explication?

    Ce lundi 12 novembre, en Commission de l’Infrastructure, j’ai interrogé le Ministre Pascal Smet sur le nombre d’incidents liés à l’utilisation par les usagers des distributeurs automatiques GO dans notre Région bruxelloise.

    En effet, en juillet dernier, je lui avais posé une question écrite[1], suite aux chiffres publiés du nombre très élevé d’incidents liés à l’utilisation par les usagers des distributeurs automatiques GO. Les voici :

    • En 2015, à 64.408  incidents
    • En 2016, à 213.667 incidents (!)
    • En 2017, à 208.344 incidents (!)

    Dans sa réponse à ma question, le Ministre précisait que, par le mot “incident”, il faut comprendre “toute remontée monitorée d’un évènement ayant entrainé une perturbation partielle ou importante pour l’utilisateur, telle que micro-coupure, effraction, problème d’impression du ticket, coupure d’alimentation, souci du terminal bancaire, etc”.

    Au regard des chiffres exposés, il faut constater que le nombre de ces incidents a augmenté de 330 % entre 2015 et les deux dernières années écoulées. C’est évidemment interpellant.

    Pourtant, en 2017, la STIB dénombrait 405 automates GO sur son territoire, contre 409 en 2015.

    En ce sens, l’augmentation du nombre d’incidents signalés ne serait donc pas directement liée au nombre de distributeurs mis à la disposition des usagers. J’ai donc posé au Ministre deux questions:

    • Comment expliquer une telle hausse?
    • Quels sont les moyens envisagés ou mis en oeuvre afin d’améliorer un service qui concernerait près de 40% des usagers de la Stib en 2017 (via sudpresse le 17 juillet 2017).

    Dans sa réponse, le Ministre Smet a souligné que le nombre d’automates restait relativement stable, tandis que le nombre de transactions effectuées était en augmentation (+20%).

    Le Ministre justifie  l’augmentation significative du nombre d’incidents signalés par le passage du ticket magnétique au ticket sans contact. A la requête du Ministre Smet, la STIB va donc s’équiper de nouveaux automates, davantage adaptés au pointage sans contact.

    Le passage d’une technologie à l’autre aurait ainsi présenté un certain nombre de difficultés techniques.

    Selon lui, des techniciens auraient trouvé des solutions techniques vers mi-2017. Cela me semble toutefois étrange vu que le nombre d’incidents n’a que très sensiblement diminué en 2017.

    “Il faut vivre avec le changement technologique”, affirme le Ministre dans sa réponse. Pour ma part, sans être évidemment contre cette évidence, j’ai insisté sur le caractère peu réjouissant d’un “changement technologique” aussi significativement… problématique pour les usagers quotidiens que nous sommes !

    Nous aurons donc bientôt de nouvelles machines. On verra si le nombre d’incidents diminuera en conséquence.

    Affaire à suivre…

    [1] Voir le “Bulletin des questions et réponses”, en date du 15 septembre 2018, pp. 169-170.

  • Controle technique

    Corruption: les centres de contrôle technique en roue libre?

    Ce lundi 12 novembre, en Commission de l’Infrastructure du Parlement, j’ai interrogé la Secrétaire d’Etat Bianca Debaets sur des informations parues, de façon récurrente, dans la presse et relatant l’essai d’une nouvelle technologie de pointe censée détecter la fraude aux particules fines.

    Lire la suite