• KBR Bruxelles Brussels Card Discovery

    La Brussels Card Discovery

    Le 25 mars1 Brussels Museum asbl, en collaboration avec l’office du tourisme visit.brussels, a lancé une initiative visant à soutenir le secteur culturel : la Brussels Card Discovery.

    Cette carte donne accès à 3 musées au choix parmi la liste des musées participants. Le délais pour visiter ces musées est de 3 mois à dater de la première validation de votre carte (c’est à dire la première fois que la carte est scannée dans un musée).

    Certaines expositions temporaires sont également accessibles sauf aux Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique et au Musée Art – Histoire.2

    Notons qu’il n’est pas possible de visiter plus d’une fois un même musée avec la Brussels Card Discovery. Ceci exclue de facto le public qui, intéressé plus spécifiquement par les expositions temporaires, est amené à revenir dans le même musée suite à une nouvelle exposition.

    J’ai interrogé le Ministre-Président également chargé du développement territorial et de la rénovation urbaine, du tourisme, de la promotion de l’image de Bruxelles et du biculturel d’intérêt régional sur ce nouveau dispositif destiné à soutenir le secteur culturel.

    La Brussels Card Discovery lancée à l’occasion de la Fête de l’Iris donne accès à 47 musées. Certains d’entre eux diffèrent des musées accessibles grâce au pass musées. La Brussels Card Discovery donne par exemple accès au Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC), au Belgian Chocolate Village, à Choco-Story Brussels, à la Maison Maurice Béjart, à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (IRSNB), au Musée Fin-de-Siècle et à bien d’autres encore qui ne sont pas repris dans le pass musées.

    Les expositions temporaires de ces 47 musées sont accessibles gratuitement grâce à la Brussels Card Discovery, à l’exception des expositions temporaires des Musées royaux des beaux-arts de Belgique (MRBAB) et des Musées royaux d’Art et d’Histoire (MRAH). La cible prioritaire de ce nouveau produit est principalement le Bruxellois, mais l’objectif est également d’attirer un public wallon et flamand. Valide trois mois, cette carte permet au visiteur de revenir plusieurs fois sur une large période afin de visiter nos musées. La promotion du produit est réalisée principalement en ligne, par le biais des réseaux sociaux qui permettent de cibler l’entièreté de la population belge. Une publicité est également parue dans Bruzz. Les expatriés restent par ailleurs un groupe actif dans la vie culturelle de Bruxelles. Ce public a donc été ciblé grâce à une bannière parue sur le site du magazine Brussels Style.

    La Brussels Card Discovery lancée à l’occasion de la Fête de l’Iris donne accès à 47 musées. Certains d’entre eux diffèrent des musées accessibles grâce au pass musées. La Brussels Card Discovery donne par exemple accès au Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC), au Belgian Chocolate Village, à Choco-Story Brussels, à la Maison Maurice Béjart, à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (IRSNB), au Musée Fin-de-Siècle et à bien d’autres encore qui ne sont pas repris dans le pass musées.

    Les expositions temporaires de ces 47 musées sont accessibles gratuitement grâce à la Brussels Card Discovery, à l’exception des expositions temporaires des Musées royaux des beaux-arts de Belgique (MRBAB) et des Musées royaux d’Art et d’Histoire (MRAH). La cible prioritaire de ce nouveau produit est principalement le Bruxellois, mais l’objectif est également d’attirer un public wallon et flamand. Valide trois mois, cette carte permet au visiteur de revenir plusieurs fois sur une large période afin de visiter nos musées. La promotion du produit est réalisée principalement en ligne, par le biais des réseaux sociaux qui permettent de cibler l’entièreté de la population belge. Une publicité est également parue dans Bruzz. Les expatriés restent par ailleurs un groupe actif dans la vie culturelle de Bruxelles. Ce public a donc été ciblé grâce à une bannière parue sur le site du magazine Brussels Style.

    En effet, la cible de cette carte est différente de la Brussels Card standard, car la période de validité est adaptée à une personne localisée en Belgique et non à un touriste en visite pour quelques jours seulement. Elle est également différente du pass musées, car l’engagement est beaucoup plus limité en termes financiers (19 euros contre 49 euros), de temps (trois mois contre un an) et d’espace (musées bruxellois contre musées nationaux). La Brussels Card Discovery a pour but d’attirer des visiteurs désireux de faire des visites culturelles occasionnelles. Les détenteurs du pass musées sont, quant à eux, de plus grands passionnés de musées, prêts à investir dans un produit plus important.

    La Brussels Card standard et tous ses dérivés restent plutôt destinés aux touristes étrangers.

    L’objectif de la Brussels Card Discovery est d’augmenter le taux de fréquentation des musées bruxellois grâce à un produit économique, facile d’utilisation et sans engagement à long terme. Le prix a été fixé afin de mettre en avant l’accessibilité des musées pour tous.

    Grâce au budget promotionnel de ce nouveau produit, visit.brussels contribue par ailleurs à rembourser 5 euros par carte pour les 2.000 premières cartes vendues. Ces dernières coûtent donc 19 et non 24 euros.

    Ce produit est avant tout une réponse au contexte de crise actuel, qui a beaucoup affecté le secteur culturel et, dans notre cas, la fréquentation des musées bruxellois. Il est prévu qu’il reste en vente jusqu’au 1er septembre. Il est encore trop tôt pour dire si nous dépasserons cette date. Plusieurs critères entreront en ligne de compte, tels que l’analyse des résultats de vente et d’utilisation et le retour des touristes étrangers.

    À ce jour, 604 Brussels Card Discovery ont été vendues. Pour l’instant, aucun partenariat n’a été envisagé avec le pass musées. En ce qui concerne la rémunération des musées, celle-ci fonctionne de la même manière que pour la Brussels Card standard : le musée reçoit 60 % de son prix d’entrée pour chaque scan généré avec la Brussels Card Discovery, de manière mensuelle.

    Le positionnement semble viser un public plutôt large :

    « Que vous soyez bruxellois, touriste belge d’un jour, d’un weekend ou que vous vous rendiez occasionnellement à Bruxelles, la Brussels Card Discovery offre la flexibilité et le petit prix qu’il vous faut sans engagement à long terme. »

    Elle se positionne donc à la fois en concurrence avec la Brussels Card traditionnelle (hors transports) et le Museum Pass.

    Tout comme la Brussels Card 24H, 48H et 72H, la Brussels Card Discovery elle est vendue sur le site shop.brusselscard.be

    La Brussels Card Discovery est en partie subventionnée par la Région, bénéficiant d’un subside de 30.000 euros au titre de la compétence relative à l’image de Bruxelles.

    Outre le site de vente en ligne shop.brusselscard.be, la Brussels Card Discovery est également vendue dans les bureaux de tourisme de visit.brussels situés sur la Grand-Place et place Royale.

    En revanche, il est dommage que cette carte ne soit pas disponible à l’achat dans les musées participants.

    L’intitulé de la carte pourrait nous mener à une réflexion visant à élargir l’offre en y incluant des concerts, par exemple. Si cette expérience devait être pérennisée, nous pourrions envisager de l’étendre au-delà des musées.

    En tant que détenteur d’un pass musées, je suis un peu frustré quand je constate que certains musées ne sont pas couverts par ce pass, mais le sont bien par cette nouvelle carte. Il conviendrait dès lors d’harmoniser ces différentes offres, même si je comprends la pertinence de cette différenciation.

    Quoi qu’il en soit, je ne peux que me féliciter de cette initiative qui, je l’espère, rencontrera un vif succès, car le secteur culturel en a vraiment besoin.

     


    1 Lancement de “Brussels Card Discovery” : des visites au musée en soutien au secteur culturel. RTBF, 25/03/2021
    2 https://visit.brussels/fr/lists/discovery-musees-participants

Comments are closed.