• Sous les rails de la Stib, la plage ? Non, mais beaucoup de tonnes de sable quand même !

    Dans la réponse de la Ministre à ma demande d’explications concernant l’utilisation de sable d’adhérence par la STIB du 13 mai 2020, il apparaît que le tonnage de sable utilisé a considérablement augmenté entre 2018 et 2019.
    En effet, de 713 000 kg nous sommes passés à 1 210 000 kg en 2019.

    Si le nombre de voyages effectués par la STIB en 2019 peut expliquer une augmentation par ricochet du sable utilisé, la différence reste tout de même particulièrement importante.
    La STIB a enregistré 434 millions de voyages en 20191, soit une hausse de 4% par rapport à 2018. Ces chiffres correspondent à plus de 16 millions de voyages supplémentaires répartis entre les bus, trams et métros. En comparaison, l’augmentation du tonnage de sable se monte à 69 %.
    Si la météo pourrait expliquer partiellement cette augmentation, en 2018 les précipitations s’élevaient à 650.2 mm sur jours 142 tandis qu’en 2019 elles atteignaient 798.6 sur 182 jours.2 3

    On peut dès-lors s’interroger sur ce qui explique une telle augmentation et comparer la consommation pour 2020 à date identique.
    De même, vues les variations en terme de consommation, sur quelles bases les volumes sont-ils commandés et stockés ?

    À l’occasion de ma question écrite concernant l’utilisation par les trams de sable de reprise d’adhérence, la ministre répondait que la consommation dépend fortement des conditions météorologiques. Durant l’automne, des températures négatives et de fortes pluies ou orages entraîneront une chute de feuilles très rapide et des problèmes d’adhérence pendant quelques jours seulement.

    En revanche, des températures douces provoquent une chute de feuilles très lente et par conséquent des problèmes d’adhérence qui perdurent durant de nombreuses semaines, ce qui entraînera une consommation de sable beaucoup plus élevée.

    En ce qui concerne la commande et le stockage du sable, la STIB a souscrit un nouvel accord-cadre en 2019. Le sable est stocké dans des silos situés dans les différents dépôts de la STIB. Cette dernière possède également deux silos dédiés au stockage d’une réserve de sable à Haren. Avant l’automne, la STIB vérifie que le stock est suffisant pour couvrir une période de plus de dix jours, afin de garantir la continuité du service et d’éviter que les trams ne soient à l’arrêt par manque de sable, à la suite de problèmes éventuels avec le transporteur ou chez le fournisseur, par exemple.
    Le sable de freinage calibré fourni à la STIB est tamisé chez Sibelco à Papendrecht, aux Pays-Bas. Le matériau provient de rivières hollandaises.

    S’agissant de l’utilisation d’hydroxyde d’aluminium, étant donné que la STIB n’a pas effectué de tests avec cette substance, la question n’est pas encore à l’ordre du jour.

    Au sujet de la limitation de l’usage du sable, la STIB considère que la sécurité de son réseau est une priorité et n’a pas défini, à l’heure actuelle, d’objectif de réduction de la consommation. Un objectif chiffré serait, dans ce contexte, difficile à définir. Cependant, l’évolution de la flotte de trams de la STIB et l’arrivée progressive de véhicules de tram nouvelle génération (TNG) devraient permettre de la limiter. En effet, les anciens modèles de trams utilisent davantage de sable que les trams T3000, T4000 et les futurs TNG, qui sont équipés d’un système de sablage automatique permettant une optimisation.

    Une augmentation de 69 % me paraît malgré tout fort élevée, par rapport aux raisons avancées.
    Il pourrait être utile d’investiguer plus avant sur les causes d’une telle augmentation. J’entends que la nouvelle flotte sera plus économe en sable d’adhérence, mais je pense que nous devrons être attentifs à cette question, car il s’agit indirectement d’une pollution.

    Je n’hésiterai pas à revenir vers la Ministre pour suivre ce dossier et notamment en ce qui concerne l’utilisation d’hydroxyde d’aluminium.

     


    1 La STIB bat des records de fréquentation en 2019, stib-mvib.be
    2 meteo.be 2019
    3 meteo.be 2018

Comments are closed.